Liste des sopranos

Liste des contraltos

Liste des castrats

Liste des tenors

Liste des basses

Lorenzo MORETTI

? – ?

Ce ténor de talent ne figure pourtant pas parmi les plus renommés de l'époque, comme Fabri ou Barbieri.

On le retrouve à l'affiche du Vincitor generoso de Lotti à Ferrare en 1724 avant un engagement au théâtre Sporck de Prague, pour la saison 1724-25. Il y chante au moins quatre opéras avant de retourner en Italie.

C'est à Venise qu'il s'illustre, se produisant dans la troupe réunie par Vivaldi en 1726-27 au Sant'Angelo : il participe ainsi aux premières versions (perdues) de Dorilla in Tempe, Farnace de Vivaldi et Medea e Giasone de Brusa avec Anna Girò – qui entame là une longue collaboration avec le prêtre roux – ou encore le castrat Finazzi. On le retrouve cependant en Bohême dès l'année suivante, d'abord à Wrocław puis à Prague pour la saison 1728-29. Il fait la connaissance de la virtuose Margherita Gualandi, qu'il finit par épouser en 1733.
En 1729-30, Moretti se produit encore à Venise, dans des ouvrages d'Albinoni, Pescetti ou encore Galuppi. On l'entend ensuite à Vérone, Trieste, Jesi, Bescia, puis à Ferrare pour le carnaval 1733, par exemple dans Ulisse de Porta.
La carrière européenne de Moretti s'étend jusqu'à Munich, où il se produit la même année avec son épouse dans un opéra de Paganelli. Entre 1733 et 1736, Moretti brille encore à Prague, que ce soit dans la dernière saison de la troupe de Denzio ou dans la nouvelle compagnie Malá Strana. Il rejoint ensuite la troupe des Mingotti qui le mène à Brno, Klagenfurt (en 1738, où l'on donne Rosmira de Vivaldi).

De retour en Italie à partir de 1738, il se produit avec la Gualandi à Ancône, puis la saison suivante à Venise, avec notamment Argenide de Galuppi. La dernière trace de ses prestations date de 1740, à Bergame, alors qu'il reprend des œuvres ou du moins des livrets donnés à Prague, comme Armida abbandonata.

Dorilla in Tempe Admeto A. Vivaldi 1726 Venise
> accompagnato Nume, tu che di Tempe T. Lehtipuu, I Barocchisti dir. D. Fasolis – Arie per tenor, CD Naïve 2010