Liste des sopranos

Liste des contraltos

Liste des castrats

Liste des tenors

Liste des basses

Thomas LOWE

ca 1719 – 1781

Thomas Lowe est le rival de John Beard, et s'impose avec lui comme l'un des meilleurs ténors anglais de sa génération.
Le ténor-acteur se distingue avec Cecilia Young-Arne et Kitty Clive dans le rôle titre d'Alfred d'Arne, dans sa modeste version originale de 1740 comptant peu de morceaux musicaux. Il poursuit sa carrière au Drury Lane dans d'autres masques comme The Judgment of Paris du même compositeur, avec les mêmes partenaires et John Beard. Ce sont alors les chanteurs les plus populaires de l'époque, et Lowe les retrouve constamment par la suite, avec la basse Reinhold.

Lowe rejoint la compagnie de Haendel afin de chanter l'oratorio anglais au Covent Garden en 1743. Il reprend Messiah mais les airs pour ténor sont le plus souvent aloués à la soprano Avoglio, et s'il récupère But who may abide, c'est dans une version écourtée. La même année, il crée des petits rôles dans Samson, puis intervient en 1748 – cette fois-ci comme premier ténor – dans Joshua, Alexander Balus, et régulièrement au cours des années suivantes entre Susanna (1749) et The Choice of Hercules (1751), suivis de reprises d'Esther et Judas Maccabaeus. Il y retrouve souvent les cantatrices Giulia Frasi et Caterina Galli.

Lowe continue de chanter le répertoire anglais plus populaire, à Drury Lane ou à Dublin, comme The Enchanter de Smith en 1760, ou The Grenadier de Dibdin en 1773 – il se produit alors comme baryton, à moins qu'il ne s'agisse d'un homonyme. Parmi ses rôles de prédilection figure celui de ses débuts, Macheath du Beggar's opera, œuvre chérie du public entre toutes. Il est également à noter que Haendel lui écrit des airs anglais pour la scène ou le concert, comme Stand round my brave boys conçu pour The Relapse de John Vanbrugh, et From Scourging rebellion chanté en concert pour célébrer une victoire anglaise en 1746.

À l'instar de nombreux vocalistes de Londres, Lowe se produit en effet très souvent aux pleasure gardens, à Vauxhall, puis Marylebone, dont il assure même la direction.
Comme beaucoup de chanteurs, c'est dans un certain dénuement qu'il achève son existence, malgré son ancienne popularité.

Burney a détaillé la différence entre Thomas Lowe et Beard : Lowe possédait certes une voix plus frappante et de meilleure qualité, mais n'avait pas l'intelligence et la finesse expressive de Beard, dont la technique était par ailleurs excellente. La diversité des affects et les vocalises d'un rôle comme celui de Septimius témoignent tout de même de moyens conséquents.

Alfred Alfred T. Arne 1740 Londres
  Version 1751 enrichie et révisée : J. McDougall, Philharmonia Baroque Orchestra & Chorus dir. N. McGegan – CD Harmonia Mundi 1998
Samson Israelit & Philistin G. F. Haendel 1743 Londres
  Enregistrement au choix
Stand round my brave boys ? G. F. Haendel 1745 Londres
  In The Relapse, Vanbrugh. C. Daniels – Handel: The Occasional Songs, CD SOMM
From scourging rebellion G. F. Haendel 1746 Londres
[Air de concert] C. Daniels – Handel: The Occasional Songs, CD SOMM
Joshua Joshua G. F. Haendel 1748 Londres
  Enregistrement au choix
Alexander Balus Jonathan G. F. Haendel 1748 Londres
  C. Daniels, The King's Consort dir. R. King – CD Hyperion 1990
Susanna First Elder G. F. Haendel 1749 Londres
  Enregistrement au choix
Solomon Zadok G. F. Haendel 1749 Londres
  Enregistrement au choix
Alceste Apollo G. F. Haendel 1749 Londres
  Enregistrement au choix
Theodora Septimius G. F. Haendel 1750 Londres
  Enregistrement au choix
The Choice of Hercules Attendant G. F. Haendel 1751 Londres
  Enregistrement au choix
The Grenadier Ralph C. Dibdin 1773 Londres
  A. Mayor, Opera Restor'd Orchestra dir. P. Holman – CD Hyperion