Liste des sopranos

Liste des contraltos

Liste des castrats

Liste des tenors

Liste des basses

Pietro Paolo CARNOLI

? – 1807

Aussi [Peter Paul Carnoli] [Carnioli]

Pietro Carnoli naît à Parme et commence bien naturellement sa carrière en Italie : il est ainsi très régulièrement second ténor au San Carlo de Naples où officie Gregorio Babbi, adoré du public. Dans des œuvres comme Ciro riconosciuto de Leo (1742), L'Olimpiade de Galuppi (1745), Antigono de Conforto (1750) ou encore Il Farnace de Perez (1751), le ténor côtoie des artistes de la stature de la soprano Aschieri, de la Mingotti, ou des castrats Manzuoli et Monticelli. Carnoli est aussi à Rome en 1755, entre autres dans le Pompeo Magno in Armenia de García Fajer. Il reçoit le titre de virtuoso di camera dell'elettore palatino del Reno.

Dès 1753, le ténor est attaché à la cour de Mannheim dans laquelle il mène l'essentiel de sa carrière. Il chante tous les genres, dont Antigona de Galuppi en 1753 ; Bacco dans la festa teatrale Le nozze d'Arianna d’Hozlbauer en 1756 ; un second rôle dans Sofonisba de Traetta en 1762 et un rôle plus important dans Ifigenia in Tauride de De Majo en 1764 avec la basse Zonca ; L’Amore artigiano de Gassmann en 1772 avec d'illustres sopranos (Allegranti, Danzi-Lebrun) ; Aufidio dans Lucio Silla de J. C. Bach en 1775.
Il chante le plus souvent avec l'illustre Dorothea Wendling et sa belle-sœur Elisabeth, ainsi que le castrat Tonarelli et, à son arrivée du moins, avec le ténor Pietro Sarselli. Mais l'arrivée de l'immense ténor allemand Anton Raaff en 1770, sur demande de l'électeur Carl Theodor, fait immanquablement ombrage à Carnoli, par essence vocaliste bien plus modeste. Peut-être se limite-t-il alors aux rôles buffi, comme celui de Gassmann ou La Cecchina de Piccinni, laissant les créations serie (notamment celles de J. C. Bach) à son rival.
En outre, Carnoli semble se produire ailleurs en Europe : on retrouve sa trace aux Pays-Bas, dans un concert à la Salle des Manèges d’Amsterdam en 1759. Carnoli se produit encore à Amsterdam en 1780 et Vienne en 1786.

Une certaine Catharina Carnoli est cantatrice à Mannheim avant de passer au service de l'électeur de Trèves en 1789 ; il est possible qu'il s'agisse là de sa fille. Une autre fille nommée Elisabeth Carnoli née en 1772 et élève de Dorothea Wendling devient assurément une cantatrice réputée en Allemagne.

Sofonisba Lelio T. Traetta 1762 Mannheim
  A. Curcio, RAI napoli dir. G. Carracciolo – retransmission radio 1979
Ifigenia in Tauride Merodate G. F. De Majo 1764 Mannheim
  W. V. Meyer, orchestre de l'opéra d'Heidelberg dir. T. Kalb – captation de représentations, Heidelberg, 1999
Lucio Silla Audifio J. C. Bach 1774 Mannheim
  A. Tortise, Mozarteumorchester dir. I. Bolton – retransmission de concert, Salzbourg 2013
La Morte di Didone Osmida I. Holzbauer 1779 Munich
  Version en allemand : M. Schäfer, Barockorchester Stuttgart dir. F. Bernius – retransmission de concert, 1997