Liste des sopranos

Liste des contraltos

Liste des castrats

Liste des tenors

Liste des basses

Anna Maria STRADA

? – ?

dite Stradina

Aussi [Annamaria] [Strada del Pò]

La Strada est né à Bergame à une date indéterminée. La première trace de la soprano date de 1720, alors qu'elle est au service du gouverneur de Milan et qu'elle est prima donna dans la troupe de Vivaldi : elle est Rossane dans La Verità in cimento avec la Merighi et intervient dans Filippo re di Macedonia du même Vivaldi ainsi qu'Antigona d'Orlandini à Venise, avant La Silvia à Milan. Elle chante ensuite à Livourne dans Ginevra, principessa di Scozia de Sarro, avec Maria Caterina Negri en Lurcanio.
En 1724, Strada est à Lucques dans Rodelinda de Giovanni Antonia Canuti avec la prima donna Margherita Zani, et au San Bartolomeo de Naples jusqu'en 1726. Elle y donne Semiramide de Porpora, Zenobia in Palmira de Leo, Eraclea de Vinci, Amore e Fortuna et Lucinda fedele de Porta avec la Tesi et Farinelli. C'est à Naples qu'elle rencontre son époux Aurelio del Pò, alors directeur du théâtre. En 1729, Haendel l'entend en Italie et l'engage en remplacement de deux divas aussi insupportables que douées, la Cuzzoni et la Bordoni.

Le musicien fait éclore le talent de la soprano qui réussit à s'imposer petit à petit face au souvenir de ces deux prédécesseures de renom. Strada débute dans Lotario en 1729, avec une troupe entièrement nouvelle qui compte notamment Bernacchi et Fabri. Avec Bertolli, Strada est l'une des vocalistes les plus fidèles à Londres et à Haendel, puisqu'elle chante un nombre conséquent d'opéras, pasticci (Venceslavo, etc.) oratorios et serenate du maestro jusqu'en 1737. Lorsque toute la troupe passe dans la compagnie rivale de Porpora en 1733, notamment Montagnana et Senesino, la Strada demeure fidèle à Haendel.
Parmi ses rôles marquants, citons Partenope en 1730, Angelica dans Orlando en 1733 et surtout Alcina en 1735. Elle reprend également les rôles de la Cuzzoni dans Giulio Cesare, Rodelinda ou encore Admeto, autant de partitions révisées pour ses talents. Bien que desservie par un physique particulièrement ingrat qui lui vaut même comme surnom the pig, Strada charme par sa voix et son comportement placide : si Mrs. Pendarves lui trouve une « bouche terrifiante » au début, en 1734 elle invite Haendel et sa prima donna pour un concert privé. La Strada voit se succéder tous les primi uomini: Bernacchi, Senesino puis Carestini, Gizziello et Annibali. Berenice sera l'ultime création commune de la soprano et du Caro Sassone, puisque l'époux de la cantatrice profite de la maladie du compositeur pour réclamer des arriérés de salaire. En 1738, Strada quitte Londres où elle a inspiré certains des plus beaux rôles écrits pour l'opera seria.

Elle passe brièvement en Hollande puis retourne en Italie, apparaissant à Naples en 1739-40 avec Senesino dans La Partenope de Sarro, Adriano in Siria de Ristori et Camilla de Porpora. Avec Manzuoli et Caffarelli, elle donne aussi Siroe de Perez et Zenobia in Palmira de Leo. Elle chante en outre Leo et Galuppi à Turin. La soprano est encore Emirena à Vicence en 1740 avec Salimbeni et Amorevoli dans Adriano in Siria de Lampugnani, puis se retire dans sa ville natale.

Anna Maria Strada possédait un tempérament tragique et une typologie vocale et dramatique proches de ceux de la Cuzzoni avant elle. Sa tessiture semble toutefois sensiblement plus élevée, et sa virtuosité n'est pas en reste : Haendel va jusqu'à lui faire chanter le redoutable Vo solcando un mar crudele de Vinci dans une production londonienne du Catone in Utica de Leo. Son trille est apparemment parfait, son timbre capiteux et son art dans le cantabile lui valent d'interpréter de fameuses pages de Haendel, dont Ah mio cor, schernito sei d'Alcine.

La Verità in cimento Rossane A. Vivaldi 1720 Venise
  G. Bertagnolli, ensemble Matheus dir. J.-C. Spinosi – CD Naïve
La Silvia Nerina A. Vivaldi 1721 Milan
  R. Invernizzi, ensemble baroque de Nice dir. G. Bezzina – CD
Astianatte Ermione L. Vinci 1725 Naples
> air Tortorella se rimira K. Gauvin, Arion orchestre baroque dir. A. Weidmann – Prima donna, CD Atma classique 2012
Lotario Adelaide G. F. Haendel 1729 Londres
  Version très abrégée : S. Kermes, Il Complesso barocco dir. A. Curtis – CD Deutsche Harmonia Mundi
Partenope Partenope G. F. Haendel 1730 Londres
  Enregistrement au choix
Poro, re dell' Indie Cleofide G. F. Haendel 1731 Londres
  R. Bertini, Europa galante dir. F. Biondi – CD Harmonia Mundi
Acis and Galatea Galatea G. F. Haendel 1732 Londres
  Enregistrement au choix
Esther Esther G. F. Haendel 1732 Londres
  Enregistrement au choix
Ezio Fulvia G. F. Haendel 1732 Londres
  K. Gauvin, Il Complesso barocco dir. A. Curtis – CD Archiv Produktion 2009
Sosarme, re di Media Elmira G. F. Haendel 1732 Londres
  V. Cangemi, Il Complesso barocco dir. A. Curtis – Fernando, rè di Castiglia, CD Virgin classics 2007
M. Ritchie, Saint Cecilia Orchestra dir. A. Lewis – CD Opera d'oro (réédition de 1955)
Alessandro [3] Rossane G. F. Haendel 1732 Londres
  M. Sølberg, Al Ayre Español dir. E. López Banzo – retransmission de concert, Händel-Festspiele Halle 2010
Catone in Utica Marzia L. Leo et al. 1732 Londres
  L. Cirillo, Auser Musici dir. C. Ipata – retransmission de concert, Halle 2016
Orlando Angelica G. F. Haendel 1733 Londres
  R. Joshua, Les Arts florissants dir. W. Christie – CD Erato
Athalia Josabeth G. F. Haendel 1733 Londres
  Enregistrement au choix
Deborah Deborah G. F. Haendel 1733 Londres
  Enregistrement au choix
Arianna in Creta Arianna G. F. Haendel 1734 Londres
  M. Katsuli, orchestre de Patras dir. G. Petrou – CD MDG 2006
S. Piau, Les Talens lyriques dir. C. Rousset – retransmission de concert
Ariodante Ginevra G. F. Haendel 1734 Londres
  Enregistrement au choix
Il Parnasso in festa Clio G. F. Haendel 1734 Londres
  C. Sampson, The King’s Consort dir. M. Halls – CD Hyperion
Cantate Cecilia, volgi un sguardo soprano G. F. Haendel 1734 Londres
  Enregistrement au choix
Oreste Ifigenia G. F. Haendel 1734 Londres
  M. Katsuli, Camerata Stuttgart dir. G. Petrou – CD MDG
Terpsichore Erato G. F. Haendel 1734 Londres
  K. Farkas, Cappella Savaria dir. N. McGegan – CD Hungaroton
Il Pastor fido [2] Amarilli G. F. Haendel 1734 Londres
  K. Farkas, Cappella Savaria dir. N. McGegan – CD Hungaroton
Alcina Alcina G. F. Haendel 1735 Londres
  Enregistrement au choix
Atalanta Atalanta G. F. Haendel 1736 Londres
  K. Farkas, N. McGegan – CD Hungaroton
Alexander's feast soprano G. F. Haendel 1736 Londres
  Enregistrement au choix
Arminio Tusnelda G. F. Haendel 1737 Londres
  Enregistrement au choix
Giustino Arianna G. F. Haendel 1737 Londres
  D. Röschmann, Freiburger Barockorchester dir. N. McGegan – CD Harmonia Mundi 1994
Berenice Berenice G. F. Haendel 1737 Londres
  Enregistrement au choix
Il Siroe Laodice D. Perez 1740 Naples
> air L'Incerto mio pensiero M. Abad, Amazonias baroque ensemble – Dei Due Mondi, CD Numérica
Récital hommage Haendel et al.
  K. Gauvin, Arion orchestre baroque dir. A. Weidmann – Prima donna, CD Atma classique 2012