Liste des sopranos

Liste des contraltos

Liste des castrats

Liste des tenors

Liste des basses

Maria LANDINI

ca 1670 – 1722

dite Contini

Aussi [Landini-Conti] [La Landina] [Continin] [Maria Chateauneuf] [Landini, di Castelnuovo]

Native de Hambourg, Maria Landini, surnommée Mariuccia, est parfois désignée comme la fille naturelle du marquis Del Monte, ou de son épouse. Celui-ci habite en face du palais romain de Christine de Suède, qui se fait un plaisir d'élever Maria et ses sœurs Angelica et Barbara. La reine mélomane est en effet protectrice des musiciens, surtout lorsque ceux-ci ont toutes les raisons d'être mal vus du pape... Ainsi, la jeune Mariuccia fréquente l'une des toutes meilleures chanteuses de Rome, hélas absente des scènes et surtout réputée pour ses aventures amoureuses, la Giorgina.

Maria Landini reçoit donc une éducation musicale et se trouve engagée à la cour de Mantoue. Elle est également invitée à Hanovre dès 1689 et jusqu'en 1696 environ pour se produire entre autres avec les castrats sopranos Clementino, Remolini et le ténor Antonio Borosini. Dans cette ville, elle rencontre et épouse un acteur dénommé Châteauneuf, dont le nom l'accompagne parfois (italianisé en Castelnovo et parfois mentionné comme comte !), et chante les opéras de Steffani, comme La Liberta contenta de 1693 et Didon dans I Trionfi del fato avec Chiaravalle, la basse Fedeli ou encore Clementino Hader en 1695.
À Mantoue, elle assure en 1698 une production du grand succès de G. Bononcini, Il Trionfo di Camilla. En 1696, encore peu connue en Italie, elle assume le rôle titre de Rosimonda de Pollarolo au San Giovanni Grisostomo de Venise. La vivacité de son incarnation lui vaut un vif succès, si bien qu'elle poursuit en incarnant Deianira dans Ercole in cielo de Pollarolo, ce qui entraîne des tensions avec sa rivale. Jusqu'en 1711, la Landini paraît sur diverses scènes à Gênes, Venise, Bologne... Ainsi, elle chante Il Duello d'amore e di vendetta de Ziani en 1699 à Venise avec Nicolini.
Elle retrouve Venise en 1711 pour Merope de F. Gasparini. Benedetto Marcello, sévère musicien, tient Landini en grande estime.
C'est alors une cantatrice accomplie et auréolée de succès qui se rend à Vienne.

Maria Landini y épouse le fameux compositeur et joueur de théorbe Francesco Conti en 1714, alors qu'elle est veuve de son premier mari. Le couple est employé à la cour au début des années 1710, et Maria comme son époux s'imposent comme deux des musiciens favoris de la cour : ils y vivent très aisément. Avec 4000 florins, elle est l'artiste la mieux rémunérée ! À partir de 1713, la soprano jouit d'un engagement officiel, mais c'est depuis 1710 et jusqu'à sa mort que la Landini paraît dans tous les opéras de Fux. Elle chante sous de multiples surnoms dans les opéras et oratorios de l'époque, dans des rôles de premier plan. En 1717, néanmoins, Regina Schoonians vient lui disputer la vedette. La Landini-Conti s'illustre dans La Decima Fatica di Ercole de Fux en 1711, avec la Sutterin, le rôle titre de Dafne in lauro en 1714, La più bella de J. G. Reinhardt, Ifigenia in Aulide de Caldara (le librettiste Zeno la trouve un peu défraîchie pour le rôle) et Alceste de Porsile en 1718, sans oublier les œuvres de son époux, dont Don Chisciotte in Sierra morena.
On ne connaît pas les circonstances de sa mort, en 1722. Elle est remplacée par Marianna Lorenzani, tant comme prima donna qu'au bras de Francesco Conti, qui épouse la remplaçante...

Orlando generoso Angelica ? A. Steffani 1691 Hanovre
  R. Invernizzi, Musica alta ripa dir. B. Lohr – CD MDG Coadex 2009
Le Rivali concordi Atalanta A. Steffani 1692 Hanovre
> duo Timori, ruine C. Bartoli, I Barocchisti dir. D. Fasolis – Mission, CD Decca 2012
La libertà contenta Aspasia A. Steffani 1693 Hanovre
> airs Foschi crepuscoli * Deh, stancati o sorte C. Bartoli, I Barocchisti dir. D. Fasolis – Mission, CD Decca 2012
Baccanali Clori A. Steffani 1695 Hanovre
  P. Leoci, ensemble Cremona antiqua dir. A. Greco – retransmission de représentations, Festivale della Valle d'Itria (Martina Franca) 2016
Il Sant'Alessio Sposa C. De Rossi 1710 Vienne
  R. Dominguez, Musica fiorita dir. D. Dolci – CD Pan classics 2002
Dafne in lauro Dafne J. J. Fux 1714 Vienne
  Lina Åkerlund, Clemencic Consort, dir. R. Clementic – CD Nuova Era 1990
La Fede sacrilega Erodiade ? J. J. Fux 1714 Vienne
  H. Branistean, Chor und Orchester des ORF dir. B. Klebel – retransmission de concert, 1981. Attribution incertaine.
Orfeo ed Euridice Euridice J. J. Fux 1715 Vienne
  N. Argenta, London Baroque dir. C. Medlam – retransmission de concert, Vienne, 1987
Angelica vincitrice d'Alcina Angelica J. J. Fux 1716 Vienne
  Version en allemand : P. McKay, Das Grazer Philharmonische Orchester dir. N. Bareza – captation de concert, Graz, 1985
Il Fonte della salute La Misericordia J. J. Fux 1716 Vienne
  L. Perillo, Vienna Academy dir. M. Haselböck – CD CPO, 2000
Don Chisciotte in Sierra Morena Dorotea F. Conti 1719 Vienne
  Version abrégée : I. Kalna, Akademie für Alte Musik Berlin dir. R. Jacobs – retransmission de représentations, Beaune, 2005
Psiche Venere J. J. Fux 1720 Vienne
  B. Schlick – retransmission de concert, Innsbruck, 1978