Liste des sopranos

Liste des contraltos

Liste des castrats

Liste des tenors

Liste des basses

Anna CROUCH

1763 – 1805

Aussi [Anna Maria] [Miss Phillips]

Anna Maria Phillips voit le jour à Gray's Inn Lane et montre des dons précoces pour le chant. Vite prise en charge, elle est, dit-on, déjà capable d'interpréter The soldier tir'd de Arne, cheval de bataille de toutes les coloratures anglaises, en s'accompagnant au piano à l'âge de dix ans.
Anna Crouch intègre la troupe du Drury Lane, spécialisé dans le répertoire anglais – des pièces alternant jeu parlé et morceaux musicaux avec acteurs et chanteurs lyriques – en 1780. C'est évidemment en Mandane d'Artaxerxes de Arne qu'elle débute, à dix-sept ans à peine. Encore timide, elle charme néanmoins le public par sa beauté et sa voix. Malgré des prestations répétées au théâtre royal de Liverpool, Anna effectue l'ensemble de sa carrière au Drury Lane de Londres avec un succès constant, rejointe par les non moins populaires Nancy Storace en 1789 et Michael Kelly en 1787. Le ténor est sensible au charme de la cantatrice dès qu'il la découvre à son arrivée à Londres, dans une adaptation du Richard cœur de lion de Grétry (Laurette) et lui attribue « tout ce qu'il y a de plus exquis et de plus charmant. » Anna, alors mariée avec un officier de la marine (depuis 1785), devient au fil des ans la maîtresse de Kelly, jusqu'à la fin de ses jours, et l'une de ses partenaires et interprètes principales. On l'admire dans The Beggars' Opera en 1786. En 1788, elle sort d'un accident de carosse avec de graves blessures causées par les bris de verre, et en gardera toujours des cicatrices au visage, altérant quelque peu sa beauté. La même année, elle interprète l'une des sorcières de Macbeth sur des musiques de Matthew Lock.
On entend la soprano en concert dans diverses pages de Haendel, souvent arrangées – elle chante ombra cara de Radamisto et where'er you walk de Semele ainsi que des airs de Jephtha, Alcina... Les concerts de musique sacrée lui permettent aussi de chanter des airs de Arne ou des traductions de Jommelli.
Anna CrouchCrouch partage l'affiche avec la Storace et Kelly dans The Siege of Belgrade en 1791, avec des musiques de Stephen Storace, Soler, Paisiello etc. Lors d'une soirée à son bénéfice cette même année, on présente The Cave of Trophonius, essentiellement de Storace, qui n'a guère de succès toutefois. C'est également l'année où la soprano se sépare de son ancien époux, en lui accordant une partie de ses cachets à venir. Elle joue occasionnellement les primo uomo pour la Mara. En 1793, elle émeut dans une Lodoiska adaptée par Storace. Crouch brille encore au Drury Lane en 1799 dans Pizzarro de Kelly (et Cherubini, Gluck, Sacchini). Mais, décidément peu chanceuse, la cantatrice a alors la voix affaiblie par un nouvel accident sur la route, où elle a failli suffoquer sous une malle. On l'entend encore à Plymouth, notamment, mais elle quitte la scène en 1801. Sa santé chancelle et Anna décède en 1805. Michael Kelly fait ériger un monument sur sa tombe.
Anna Maria Crouch fait partie des cantatrices favorites du public anglais en cette fin de siècle, avec Mlles Billington, Mara, Storace et Bannister.

No Song, no Supper Louisa S. Storace 1790 Londres
[Sans dialogues] A. C. Monk, BBC Scottish Symphony Orchestra, dir. H. Bicket – retransmission radio, BBC
Lodoiska Lodoiska S. Storace 1793 Londres
> air Ye streams that round my prison creep D. Riedel, Arcadia Lane Orchestra dir. R. Bonynge – Cherry Ripe, CD Melba 2008