Liste des sopranos

Liste des contraltos

Liste des castrats

Liste des tenors

Liste des basses

Teresa CASTELLINI

? – ?

Teresa Castellini est originaire de Milan. Elle débute sa carrière en Italie et chante notamment à Venise et Livourne, où elle est Laodice dans Siroe de G. Scarlatti en 1746 avec le castrat Amadori. En 1747-48, elle est au San Cassiano pour Arminio de Galuppi ou encore Adriano de Ciampi, où il semble qu'elle ait composé quatre airs de son rôle (Sabina) ; sa prima donna est alors Maria Camati, surnommée la Farinella.

C'est à la fin saison que la talentueuse soprano est appelée à Madrid par Farinelli, dont elle devient l'élève et qui la fait participer à la plupart des productions données au Buen retiro pendant les années 1750, généralement comme seconda donna. Son contrat court jusqu'en 1754, et elle est réengagée de 1755 à 1758.
Elle chante ainsi avec Anna Peruzzi dans et Manzuoli dans Demofoonte de Galuppi en 1749 et La Festa cinese de Conforto en 1751, œuvre dans laquelle elle interprète un air écrit par son maître de chant. C'est avec Regina Mingotti qu'elle se produit de 1753 à 1755, par exemple dans Semiramide riconosciuta de Jommelli. En 1756, Castellini prête également sa voix brillante et agile à la princesse Tamiri dans Il Re pastore de Mazzoni, et chante Nitteti de Conforto avec la nouvelle prima donna Maddalena Parigi, le castrat Elisi et le ténor Raaff. Le ténor Panzacchi ou la contralto Uttini font également partie de ses partenaires réguliers, et occasionnellement la Tesi et Colomba Mattei.
Après 1758, la cantatrice rentre en Italie et vit d'une pension octroyée par Leurs Majestés d'Espagne.

Dans la correspondance entre Metastasio, établi à Vienne, et Farinelli à Madrid, la Castellini est régulièrement citée entre 1747 et 1750, et le librettiste s'amuse à jouer les prétendants de la cantatrice, lui dédiant certains vers (dont la canzonetta La Partenza dont il écrit la musique). Il écrit au castrat en 1749 :
Que fait la belle Castellini ? Est-il vrai que mes salutations la réjouissent au point qu'elle désire m'honorer de sa correspondance ?
Farinelli prépare sa propre mise en musique de La Partenza, partition qui figure sur le tableau réunissant le chanteur, son élève, Metastasio en retrait et le peintre Amigoni auteur de la toile ; un archiduc d'Autriche tient la palette.

Castellini et Farinelli
La Festa cinese Sivene N. Conforto 1751 Madrid
  M. G. Schiavo, Europa galante dir. F. Biondi – retransmission de concert, Montpellier, 2005
L'Isola disabitata Silvia G. Bonno 1753 Madrid
  R. Hughes, La Compañía del Príncipe dir. P. Heras-Casado – CD MAA Ediciones 2010
Il Re pastore Tamiri A. Mazzoni 1756 Madrid
  C. Ricci, Real Compañía Ópera de Cámara dir. J. B. Otero – Aminta, CD K617
La Partenza P. Metastasio 1750 Vienne-Madrid
  A. Christofellis, Ensemble seicentonovecento dir. F. Colusso – Farinelli et son temps, CD EMI
Ogni più molesto... Non sperar Siveno C. Broschi 1753 Madrid
[air d'insertion] Enregistrement au choix. Attribution incertaine.