Liste des sopranos

Liste des contraltos

Liste des castrats

Liste des tenors

Liste des basses

Anna CASENTINI

? – ?

dite La Lucchesina

Aussi [Cassentini] [-Borghi]

Anna Casentini BorghiOn l'entend à Naples en 1787 avec le ténor David et les castrats Crescentini et Fiammenghi, notamment dans Laconte de P. Guglielmi, déjà prima donna : il est probable qu'elle se soit fait remarquer quelque part auparavant. Après d'autres productions à Mantoue et Crema, Casentini est au San Sammuele de Venise en 1788-89 avec Pacchierotti et Babbini dans La Morte di Cesare de Bianchi. On applaudit la prima donna à Turin en 1789 dans L'Olimpiade de Federici, avec la soprano Lorenzini, Marchesi et Mombelli ; elle se produit la même année à Padoue avec de nouveau Pacchierotti et Maffoli.

En 1790-91, Casentini est à Londres où elle interprète des opere buffe avec le ténor Lazzarini et les basses Cipriani et Morelli ; elle gagne 700 livres, mais la Mara, qui chante les rôles sérieux pour la compagnie, en gagne 1000. En revanche, elle épouse l'impresario de la troupe, le violoniste Luigi Borghi – à ne pas confondre avec le compositeur Giovanni Battista Borghi.

En 1794-95, la chanteuse est à Venise avec Marchesi et le ténor Carri. Elle paraît aussi à Monza dans une pièce légère, Belisa de P. von Winter, et l'année suivante à Turin, reprenant La Capricciosa corretta de Soler : c'est sa dernière prestation connue.
Un portrait d'elle subsiste, de la période londonienne, dans La Bella Pescatrice de Guglielmi. Il est dommage de ne pas en savoir plus sur cette cantatrice, qui a connu quelques années à un excellent niveau.