Liste des sopranos

Liste des contraltos

Liste des castrats

Liste des tenors

Liste des basses

Esther YOUNG

1719 – 1795

Aussi [Esther Jones] [Hester]

Esther voit le jour au sein d'une famille de musiciens ; son père et son oncle sont organistes, et ses sœurs aînées Isabella et Cecilia sont sopranos. Son frère Charles n'est pas musicien mais donne naissance à trois filles qui deviendront toutes des cantatrices de relief dans le Londres de l'époque.

Esther étudie avec son père puis des professeurs particuliers, tout comme ses sœurs. Elle développe une belle voix de contralto, et se produit dans l'un des plus grands succès anglais de l'époque, la parodie d'opera seria The Dragon of Wantley en 1737. Sa sœur Isabella incarne l'héroïne Margery, et épouse finalement le compositeur de l'opéra, John Frederick Lampe. La même équipe tente de retrouver le même succès avec une suite en 1738, intitulée Margery, or a Plague Worse than the Dragon.

En 1744, Esther chante les oratorios créés par Haendel à Covent Garden ; elle joue le double rôle de Juno et Ino dans Semele, ainsi que Phanor dans Joseph and his Brethren. Il est également probable qu'elle reprenne The Witch of Endor dans Saul. En 1751, Esther crée le rôle du jeune Hercule dans The Choice of Hercules. Le Covent Garden est l'un des théâtres de prédilection des Young, et Esther y paraît très régulièrement pendant près de 40 ans. Elle interprète Lampe, et reprend aussi Lucy dans The Beggar's opera de John Gay. La fin de sa carrière se limite à des apparitions dans les chœurs, jusqu'en 1776.

Esther avait épousé un éditeur de musique, C. Jones, en 1762. Ses sœurs avaient toutes épousé un compositeur. Lorsque Jones décède en 1785, c'est Isabella Young-Lampe qui assure le soutien de sa sœur appauvrie et malade.

La vocalité d'Esther telle qu'elle nous est perceptible dans l'opéra de Lampe et les oratorios de Haendel semble avoir été celle d'une voix grave solide, percutante et non dénuée d'agilité (il s'agissait de se moquer des castrats dans l'œuvre de Lampe). Esther était également capable de chanter de superbes adagios, comme Turn, hopeless lover d'Ino ou Yet can I hear that dulcet lay d'Hercule. Il est certain que Haendel a fait appel à une chanteuse expressive pour créer Junon et Ino.

The Dragon of Wantley Mauxalinda J. F. Lampe 1737 Londres
  T. Dalley, Akademie für alte Musik Berlin dir. G. Cooper – retransmission de représentations à Postdam, 2007
Semele Juno/Ino G. F. Haendel 1744 Londres
  Enregistrement au choix
Joseph and his Brethren Phanor G. F. Haendel 1744 Londres
  C. Denley, The King's Consort dir. R. King – CD Hyperion
Alceste Siren G. F. Haendel 1749 Londres
  Enregistrement au choix
The Choice of Hercules Hercules G. F. Haendel 1751 Londres
  Enregistrement au choix