Liste des sopranos

Liste des contraltos

Liste des castrats

Liste des tenors

Liste des basses

Elisabetta UTTINI

? – 1754

Aussi [Elisetta] [Ottini]

Elisabetta Uttini est originaire de Bologne.
On l'entend à Turin dans Antigona d'Orlandini, avec Bernacchi et Merighi. À Florence, elle joue le frère rival de Carestini dans Siroe de Porta. Uttini chante Tauride pour Arianna e Teseo de Porpora puis dans Nerina de Pollarolo avec Caffarelli en 1727-28 à Venise, et en 1729 elle est à Livourne pour le rôle titre de Catone in Utica de Vinci. La contralto se produit régulièrement dans sa ville natale de Bologne, par exemple pour le fameux Siroe, re di Persia réunissant Farinelli, Caffarelli, la Tesi et la Peruzzi en 1733, dans le rôle d'Arasse. S'imposer dans pareille distribution suppose un talent certain ! Elle chante à Prato comme premier rôle en 1736 puis s'associe avec la troupe des Mingotti qui parcourt l'Europe centrale, donnant par exemple un Farnace à Graz.

En 1738, Elisabetta Uttini intègre l'ensemble réuni à Madrid par l'impresario Pieraccini, première troupe de professionnels italiens à y donner l'opera seria. Parmi ses collègues figurent Giacinta Forcellini, Annibale Pio Fabri ou encore Lorenzo Saletti. Ils donnent plusieurs opéras importés avant de créer Alessandro nell' Indie de Corselli à l'occasion d'un mariage royal : Uttini chante Gandarte. La compagnie demeure en place l'année suivante et donne encore plusieurs œuvres dont la Clemenza di Tito de Hasse et Il Farnace de Corselli, pour lequel des vocalistes bien plus prestigieux ont rejoint la capitale : Anna Maria Peruzzi, Caffarelli, la Tesi ou encore la basse Montagnana ; Uttini incarne Aquilio. Seule une partie de tous ces chanteurs demeure à Madrid après 1740, parmi lesquels Uttini. Elle restera en Espagne toute la fin de sa carrière, chantant régulièrement avec Anna Peruzzi, Manzuoli et Montagnana. Dans le répertoire qu'elle interprète, citons Achille in Sciro de Corselli en 1744 (Ulisse) ainsi qu'une serenata de Leo (Amore) ; Ergasto dans Angelica e Medoro de Giovanni Battista Mele et Publio dans La Clemenza di Tito de Mele, Corselli et Corradini en 1747 ; Megabise dans Artaserse du même en 1749 ; Elmiro dans Armida placata de Mele en 1750 ; Mitrane dans Il Demetrio de Jommelli en 1751... Elle reste en service jusqu'à sa mort, qui survient en 1754.