Liste des sopranos

Liste des contraltos

Liste des castrats

Liste des tenors

Liste des basses

Maria Teresa PIERI

? – ?

dite la Polpetta

Teresa Pieri naît à Florence, et devient chanteuse comme sa sœur Maria Maddalena. D'extraction très modeste, le père des Pieri vivait en revendant le crottin de cheval glané sur les routes, ce qui vaut aux filles Pieri le surnom de polpette (les petites boules).
La Polpetta est à Pesaro en 1723 pour chanter Orlandini, et à Milan pour l'anniversaire de la reine d'Espagne, célébré par un opéra de Porta dans lequel se produit aussi la Lorenzani. Suivent Livourne, Florence. On la retrouve comme seconda donna à Naples pour les saisons 1728 puis 1729 dans Flavio Anicio Olibrio de Vinci, deux pièces de Hasse et Il Tamese de Feo, avec Carestini et la Merighi puis le castrat Minelli et la contralto Tesi. Elle paraît à Livourne en 1731, puis retrouve Florence. Maria Teresa se produit aussi à Venise : elle accompagne Farinelli et la Facchinelli au S. G. Grisostomo dans Berenice d'Araja et Merope de Giacomelli en 1734, et reprend le rôle de Semira créé par sa sœur quatre ans auparavant dans Artaserse de Hasse.

C'est à Naples qu'on la retrouve en 1740-41, mais au Teatro dei Fiorentini pour chanter l'opéra bouffe, dont L'Impostore d'Auletta. Elle épouse apparemment un pharmacien nommé Bianchi – mais il s'agit peut-être d'une autre cantatrice.

On la désigne parfois comme soprano.

Merope Argia G. Giacomelli 1734 Venise
> air Spera quest'alma amante In L'Oracolo in Messenia de Vivaldi et al. [reconstitution]. R. Basso, Europa galante dir. F. Biondi – CD Virgin classics 2012