Liste des sopranos

Liste des contraltos

Liste des castrats

Liste des tenors

Liste des basses

Rosaura MAZZANTI

? – ?

Aussi [Mazanti] [Massanti]

L'une des premières traces de cette contralto native de Florence date de 1710, alors qu'elle chante Costanza dans la Griselda d'Albinoni à Pavie, avec la soprano Maria Giusti et le contralto Braganti. Ce dernier fait scandale en refusant de chanter l'un des airs de Corrado au tempo indiqué (allegro) et alanguit considérablement le passage. La jeune Rosaura, sur scène à ce moment-là, se promène alors distraitement en attendant que le castrat daigne terminer son air. La tension entre Mazzanti et Braganti devient telle que leurs protecteurs respectifs, issus de la noblesse, projettent de se battent en duel, après l'interruption des représentations ! La rencontre n'a finalement pas lieu et l'air de Braganti est modifié. L'année suivante, Mazzanti paraît à Venise dans La Principessa fedele et Tamerlano de F. Gasparini, dans de petits rôles, alors que brillent Santa Stella, le ténor Paita, Bernacchi et Carboni.
On retrouve Mazzanti à Bologne en 1716 avec le ténor Lucchini. La contralto est à Livourne en 1718 dans Lucio Papirio dittatore d'Orlandini avec la Cotti et Maddalena Pieri.
À partir de 1720, c'est en prima donna qu'elle est très présente à Venise : elle incarne la Griselda d'Orlandini cette année-là avec Novelli, Fabri, le contralto Carboni et la Bombacciari. Elle chante ensuite par exemple La fede ne' tradimenti de Pietragrua. En, 1722, la contralto partage l'affiche avec Anna Lorio et le castrat Pasi, dans L'Amor tirannico de Chelleri, et interprète Albinoni avec la Turcotti. On l'entend aussi à Munich avec le contralto Minelli. Pour le carnaval 1724-25, elle chante Porta avec Paita et Carestini.
En 1727, Vivaldi lui confie le personnage d'Ipermestra, avec la Lancetti en Linceo, à Florence. Toujours dans sa ville natale, elle apparaît en Sabina d'Adriano in Siria de Giacomelli en 1733 avec le ténor Antinori et Berenstadt. On l'avait aussi entendue à Naples en 1730 dans la première version d'Ezio de Hasse, avec le rôle d'Onoria, cédant Fulvia à l'immense Cuzzoni.

Griselda Griselda G. M. Orlandini 1720 Venise
> air Vedrassi dal suo nido
[2nde version de l'opéra ?]
G. Banditelli, Il Viaggio musicale dir. A. Bares – Il Marito giocatore, CD Bongiovanni