Liste des sopranos

Liste des contraltos

Liste des castrats

Liste des tenors

Liste des basses

Santa MARCHESINI

? – ?

Santa Marchesini s'inscrit dans la tradition du XVIIe siècle qui a longtemps cantonné la voix de contralto aux rôles bouffes de nourrices et valets.
Dès le début du XVIIIe, Santa Marchesini devient un pilier des personnages bouffes, parfois encore intégrés aux œuvres (souvent en fin d'acte, comme chez Scarlatti), puis dans les intermezzi, avec une basse pour partenaire.
En 1703, la contralto est à Florence pour Arminio d'Alessandro Scarlatti avec la Bulgarelli et Nicolino. Santa Marchesini se produit souvent à Venise : en 1706 elle chante Grimora (un rôle sérieux ?) dans Sidonio de Lotti, avec Santa Stella. Elle se consacre en tout cas aux intermezzi en 1707-08 et interprète Dragontana e Policrone de Lotti ou encore Melissa vendicata et Lisetta e Astrobolo de F. Gasparini au San Cassiano avec la basse Cavanna, qu'elle retrouve l'année suivante à Bologne pour un Lo Scherno degli Dei anonyme. Dans l'Anfitrione de F. Gasparini (1707), Santa chante à la fois dans l'opéra et les intermèdes. Les noms les plus farfelus sont apparemment en vogue : elle participe ainsi à Pollastrella e Parpagnocco de Gasparini à Venise !

Elle est fidèle au San Bartolomeo de Naples où elle chante de 1708 à 1711 : elle est Gerona dans La Principessa fedele d'A. Scarlatti avec la Reggiana, et Lidia dans Abdolomino de G. Bononcini. On l'entend ensuite dans Artaserse de Mancini en 1713 avec Gaetano Borghi et Andrea Pacini. Santa chante la déesse Bellone puis la suivante de la Laodicea de Durastanti dans L'Eumene de Leo en 1715. Elle paraît naturellement dans les intermezzi de Sarro comme Eurilla e Beltramme (donné avec Partenope de Vinci) en 1722, et L'Impresario delle Canarie de Metastase, écrit pour accompagner la toute première de Didone abbandonata avec la Bulgarelli en 1724. En 1723, la contralto paraît dans Morano e Rosicca de Feo. Membre de la chapelle royale napolitaine, elle participe aussi aux serenate et évènements marquants.
Marchesini chante également à Bologne et Pérouse. De retour à Venise en 1724, elle retrouve son fidèle partenaire la basse bouffe Gioacchino Corrado pour L'Impresario nelle Canarie de Sarro, ou encore un Dalinda e Balbo anonyme. Elle s'illustre aussi dans les rôles sérieux : elle est même prima donna de L'Amor eroico de Brusa dans lequel elle chante avec Carestini et Lucia Lancetti. Le chroniqueur Swiney la juge même la meilleure chanteuse-actrice « dans le vrai style lombard », et envisage son engagement pour Londres.
En 1729, après avoir encore chanté à Naples, elle retourne à Bologne. Elle finit sa carrière à Madrid où elle se produit entre 1738 et 1747, année où elle demande à Farinelli la permission de se retirer !

Malgré les ambitions limitées et le caractère populaire du répertoire d'intermezzi, la Marchesini et ses illustres partenaires Cavanna puis Corrado affichaient un rénom suffisant pour exiger des sommes très importantes. Des sonnets célèbrent le talent de la cantatrice, qui ouvrit la voie au développement de l'opera comica, passant progressivement de rôles bouffes intégrés au grand genre à des intermèdes individuels et jusqu'à l'opera buffa. Parmi ses collègues et successeures, citons Rosa Ungarelli, Celeste Resse et Laura Monti.

Pimpinone Vespetta T. Albinoni 1708 Venise
  Enregistrement au choix
Pericca e Varrone Pericca A. Scarlatti 1714 Naples
  B. Wiedemann, Savaria Baroque Orchestra dir. P. Németh – CD Hungaroton, 2009
Il Tigrane Dorilla A. Scarlatti 1715 Naples
  M. Casula, Orchestra and Chorus of RAI, Naples dir. F. Caracciolo – retransmission radio 1970
Carlo, re d'Alemagna Armilla A. Scarlatti 1716 Naples
  Version abrégée : D. Pinti, Stavanger symphony orchestra dir. F. Biondi – CD AgOgique 2013
Palandrana e Zamberlucco Palandrana A. Scarlatti 1716 Naples
  B. Di Castri, Fortuna ensemble dir. R. Cascio – CD Tactus 2002
Eurilla e Beltramme Eurilla D. Sarro 1722 Naples
  R. Montano, Le Musiche da camera dir. E. Mastrominico – CD Bongiovanni
G. de Vittorio, La Cappella de' Turchini dir. A. Florio – retransmission de concerts, Beaune, 2004
Colombina e Pernicone Colombina G. Mancini 1723 Naples
  D. Favi Borgognoni, orchestra filarmonica italianna dir. P. Orizio – CD Bongiovanni
L'Impresario delle Canarie Dorina D. Sarro 1724 Naples
  S. Mingardo, Orchestra da camera In Canto dir. G. Cataluccio – CD Bongiovanni