Liste des sopranos

Liste des contraltos

Liste des castrats

Liste des tenors

Liste des basses

Giovanni Battista TAMBURINI

? – ?

Tamburini est originaire de Sienne, et dispose d'une voix de contralto.
Ce castrat chante à Florence en 1690, où il interprète Perti avec son collègue Zanardi. Il n'incarne qu'un rôle comique, mais quelques années plus tard, on le retrouve en tête de distribution du Ricimero de Gasparini. Sa présence est régulière à Florence puisqu'il fait partie des chanteurs de la cour, et des favoris du cardinal Francesco Maria de' Medici. Il est naturellement un fidèle des spectacles données à Sienne, accédant au fil des ans aux premiers rôles : rôle bouffe en 1691 dans des opéras de Scarlatti, il est primo uomo dans La Giuditta di Baviera en 1702. Il brille à Parme dans Furio Camillo de Perti et Sabbadini en 1697, et se produit en outre à Livourne, Gênes, Parme, Rovigo et Turin jusqu'à la fin du siècle.
En 1703, sa présence est attestée à Venise, au magnifique San G. Grisostomo, pour interpréter notamment Venceslao de Pollarolo avec le splendide ténor Buzzolini et la tant admirée Scarabelli. On l'applaudit ensuite à Mantoue et surtout Florence, où il chante Gasparini, Scarlatti, Perti... Le voici à Naples en 1708, où il participe à l'Agrippina de Porpora avec la Marchesini et le castrat Albertini. Certains musicologues postulent que Tamburini chante aussi dans Aci, Galatea e Polifemo de Haendel (Galatea ?), ce qui est très probable.
En 1710-11, on retrouve sa trace sur les planches florentines, dans un Engelberta où s'illustrent la jeune Benti et la contralto Cenacchi. L'année 1711 le voit aussi paraître à Bologne avec la Durastanti et le castrat Carboni. L'année suivante, le voici à Ferrare avec les basses Selvatici et Ristorini, et le castrat Tempesti. Tamburini est peut-être au service de la reine Casimira de Pologne à Rome de 1713 à 1715 environ, puisqu'il affiche ce titre dans les livrets suivants. Le castrat se fait encore entendre à Fano et Ancône, croisant notamment le castrat Farfallino. Dernière prestation connue : La Merope d'Orlandini à Recanati en 1719, avec la basse Imperatori et le castrat Andrea Guerri.
Il ne faut évidemment pas le confondre avec le célèbre baryton romantique interprète de Rossini et Bellini.

Agrippina Giunio N. Porpora 1708 Naples
> air Tace l'augello S. Kermes, La Magnifica Comunità – Dramma, CD Sony classical 2012