Liste des sopranos

Liste des contraltos

Liste des castrats

Liste des tenors

Liste des basses

Pietro SERAFINI

? – ?

Sans doute fort jeune, Serafini est à Rome en 1743 comme seconda donna, dans Merope de Terradellas et un opéra de Cocchi, flanqué du castrat Elisi et du grand ténor Tolve. Repérable à Livourne en 1749, il est premier chanteur dans un Artaserse anonyme où il côtoie Prudenza Sani et Marianna Imer. En 1750-51, le voici au San G. Grisostomo de Venise comme secondo uomo – Caffarelli chante le premier rôle – dans Arianna d'Abbos, incarnée par la contralto Cesati. Le soprano est à Rome en 1752 avec Gallieni, Elisi et Belardi, puis Parme l'accueille pour le carnaval 1752-53 avec les Mattei et le ténor Albuzzi, avant Plaisance.

Le castrat est ensuite engagé à Londres. Il y chante notamment dans Attilio Regolo de Jommelli en 1754, avec la Viscontina. Il participe aussi à la dernière production londonienne d'un opéra de Haendel du vivant de ce dernier, en reprenant le rôle titre d'Admeto (transposé vers l'aigu).
De retour en Italie, le castrat crée Alessandro nell'Indie de Galuppi à Venise. Serafini emporte la partition en Bavière où il fait donner l'œuvre et brille comme primo uomo en 1755 et 1756. Le princesse écrit à sa sœur, à propos du Temistocle de Bernasconi (en français, sic) :
Je vous ai mandée dans ma dernier que L'opera de Demistocle fut répétée pour la fete du Cardinal mais il est vrai que j'oubliai de vous dire que Serafini remplassa [Antonio] casati, mais l'air di che a sua Voglia eleggere, fut tout à fait changée et on lui ajouta encore un air patétique.

Au Fenzo modesto vénitien, il retrouve Galuppi avec la Riboldi et Basteriis. En 1763, il participe à un dramma serio-giocoso de Tozzi au San Cassiano, avec notamment la contralto Elena Fabris et la soprano Bianchi-Tozzi, puis l'année suivante à Demofoonte de Pampani et une page de Bertoni, comme secondo uomo (c'est la Girelli qui joue Timante).
La carrière de Serafini passe également par Modène ou encore Florence. Elle s'achève vraisemblablement au sein de la chapelle d'Urbino.