Liste des sopranos

Liste des contraltos

Liste des castrats

Liste des tenors

Liste des basses

Marc'Antonio Pasqualini

1614 – 1691

dit Pasqualino

Aussi [Malagigi] [Malagigia]

PasqualinoCastrat soprano très réputé en son temps.
Pasqualini débute très tôt à Rome à St-Louis-des-Français en 1624, et chante dans la chapelle pontificale des Barberini à partir de 1630, au service desquels il restera toute sa carrière : le beau chanteur est en effet l'amant du cardinal Barberini qui l'aime passionnément. Son influence sera d'ailleurs perçue comme menaçante, comme l'écrit le cardinal Antonio Bichi :
L'aveuglement d'[Antonio Barberini] est stupéfiant, et l'insolence du garçon [Pasqualini] est devenue insupportable.

Pasqualini obtient parfois de chanter sur les scènes de cette puissante famille romaine. Il incarne notamment La Sposa pleurant l'absence d'Alexis dans Il Sant'Alessio de Landi en 1631, avec Angelo Ferrotti. Quatre ans plus tard, c'est dans une Santa Teodora que se produit le soprano. En 1637, il retrouve Angelo Ferrotti pour la Commedia Barberini, à l'époque du carnaval. La même année, il chante pour le pape à Castelgandolfo avec Vittori. Pasqualino incarne Bradamante aux côtés de l’Angélique de Vittori dans Il Palazzo incatato d’Atlante de Rossi en 1642 : ces deux castrats se présentent d’ailleurs souvent ensemble, tout comme nombres d'interprètes pontificaux comme le ténor Bianchi, la basse Nicolini etc.
Ami de Luigi Rossi, dont il crée également Erminia sul Giordano (1633) Pasqualini compose également, comme Vittori et la plupart de ses collègues du collège pontifical, dont Landi et Rossi eux-mêmes.

Il est à Paris, en 1647, pour créer le rôle d'Aristeo dans L'Orfeo de Luigi Rossi : le succès est immense. Mais à 45 ans, le castrat se retire de la scène et vit de la pension qu'il continue de recevoir. Il meurt d'une attaque d'apoplexie.

Plus grave que celle de Ferrotti, sa voix se distingue par son expressivité ; dans l'opéra sacré de Landi, c'est lui qui incarne le rôle le plus tragique, le plus opératique.


Il Sant' Alessio Sposa S. Landi 1631 Rome
  M. E. Cencic, Les Arts florissants dir. W. Christie – DVD Virgin Classics 2007
Orfeo Aristeo L. Rossi 1647 Paris
  S. Piau, Les Arts florissants dir. W. Christie – Intégrale CD Harmonia Mundi 1991
Cantates M. A. Pasqualini    
  Rosina Sonnenschmidt, ensemble Sephira de Stuttgart – Die Kunst der Kastraten, CD