Liste des sopranos

Liste des contraltos

Liste des castrats

Liste des tenors

Liste des basses

Antonio PANCOTTI

ca 1635 – 1709

Castrat vénitien.
On entend probablement le jeune (mezzo-)soprano comme chanteur invité à Innsbruck dès 1654, peut-être dans la Cleopatra de Cesti. Pancotti paraît à Mantoue mais est finalement engagé en Autriche à partir de 1655. La troupe d'Innsbruck comprend les castrats Antonio Melani, Donati (et son frère la basse Giulio Cesare Donati), Bovi ou encore Bresciani et Bompaglia dit Momo. Le soprano incarne la protagoniste d'Argia, donné en l'honneur de Christine de Suède en 1655. Étant donné sa place à la tête de la troupe, on imagine qu'il participe également à La Dori, et on sait qu'il prend part à La Magnamità d'Alessandro avec son collègue le soprano Pancotti, et Filippo Melani.
On l'entend quasi exclusivement en Autriche, mais il accepte de chanter à Venise en 1663 avec la superbe Giulia Masotti et le basse Fusai. Il est pressenti pour participer au Tito de Cesti en 1666, mais on n'y retrouve finalement que G. M. Donati et le contralto Cavagna.
Pancotti signe ensuite un contrat pour Vienne en 1665 : c'est là qu'il achève sa carrière. Il y retrouve d'abord le compositeur Cesti, et participe peut-être aux légendaires et pharaoniques représentations d'Il Pomo d'oro, en 1668. La distribution d'origine de l'œuvre est inconnue, mais elle s'étale sur cinq longs actes, avec d'innombrables changements de tableaux et une floppée de personnages : il s'agit de célébrer le premier mariage de l'empereur Leopold avec un spectacle flamboyant. En outre, la chapelle de Vienne accueille de très grands interprètes : Pancotti chante alors parmi les contraltos, mais les sopranos comptent Baldassare Ferri, Francesco De Grandis ou encore Clementino Hader.
En vieillissant, le castrat change d'attribution et exerce comme assistant du Kapellmeister Draghi à partir de 1697. En 1700, à la mort de ce dernier, le poste échoit au castrat et compositeur, une position qu'il occupe jusqu'en 1709 alors qu'il finit lui même ses jours.

L'Argia Argia A. Cesti 1655 Innsbruck
  L. Polverelli, Concerto vocale dir. R. Jacobs – retransmission de représentations, Innsbruck, 1999
L'Orontea ? A. Cesti 1656 Innsbruck
  Concerto vocale dir. R. Jacobs – CD Harmonia mundi 1982. Attribution incertaine.
Le Disgrazie d'Amore ? A. Cesti 1667 Vienne
  Auser Musici dir. C. Ipata – CD Hyperion. Attribution incertaine.