Liste des sopranos

Liste des contraltos

Liste des castrats

Liste des tenors

Liste des basses

Gaetano ORSINI

1667 – 1750

Aussi [Cajetan] [Cajetano]

Gaetano Orsini est l'un des meilleurs castrats du début du XVIIIe siècle, mais la modestie et la régularité de sa carrière, intégralement passée à la cour impériale de Vienne, ne permirent pas à son nom de briller comme celui de Senesino ou Bernacchi, autres brillants contraltos.
Né à Bologne, il met sa belle voix profonde au service de la cour princière à Graz en 1694 et chante Santa Genuefa de Pignatta. En 1698, il est engagé à Vienne. Dès ses débuts, Orsini s'impose comme premier chanteur à la scène, et demeure primo uomo jusque dans les années 1730, alors qu'il cède la place au jeune Salimbeni. Il effectue un passage en Italie vers 1720, chantant notamment Il più fedel fra i vassalli de F. Gasparini à Milan, mais reste fidèle à la cour autrichienne tout au long de sa carrière. Un certain Ursini est néanmoins crédité à Rome en 1708 pour la cantate Olinto de Haendel donnée chez Ruspoli : certains ont voulu y reconnaître le jeune castrat.
À Vienne, Orsini partage la scène avec plusieurs générations d'excellents vocalistes : Maria Lisi, Kunigonda Sutter, Maria Landini, Domenico Tollini, le grand Borosini, Regina Schoonians, Theresa Holzhauser, Christoph Praun et même Faustina Bordoni dans Giunone placata de Fux. Les maîtres de chapelle ne tarissent pas d'éloges à son sujet et le jugent indispensable, si bien que Gaetano prend part à toutes les œuvres de Fux jusqu'à la Psiche de 1720. En 1727, Fux loue « l'excellente école de Gaetano Orsini, quasiment le seul aujourd'hui à sublimer le véritable art du chant ».
Orsini se voit confier des parties charismatiques exploitant toute la variété de ses capacités vocales et expressives ; souvent sa voix est accompagnée d'instruments solistes, avec une insistance sur les timbres chauds du violoncelle et du chalumeau, mais aussi le théorbe (dont Conti est grand virtuose).
Orsini est ainsi par exemple Julio Ascanio de Fux et Turno Aricino de G. Bononcini en 1707 ; Orphée dans l'Orfeo ed Euridice de Fux en 1715 ; du même il campe Porsenna dans le fameux Costanza e Fortezza de 1723 ; il donne Il Tempo, e la Verità de Reutter en 1731. Orsini a le privilège d'incarner certaines des premières figures métastasiennes, sous la plume de Caldara : Adriano dans Adriano in Siria, Licomede dans Achille in Sciro, et même encore Giove dans L'Astrea placata (de Predieri) en 1739, avec Monticelli ! Orsini est également le destinataire de bon nombre de cantates de Conti ou Caldara composées pour Vienne, mais leur attribution précise est difficile.
Le chanteur était également compositeur, et professeur : le castrat Balatri, le seul à avoir laissé des mémoires, raconte comment ses deux années passées à Vienne lui permirent de développer les qualités de son soprano, sous l’enseignement d’Orsini. Une certaine Anna Barbara Rogenhofer, issue de « l'excellente école de Gaetano Orsini », est également engagée à la chapelle impériale en 1727.

On présume que Haendel a négocié avec lui en 1719 lors de son passage sur le continent en quête de chanteurs pour la Royal Academy. À cette occasion, il aurait également rencontré le collègue d’Orsini, le fameux bariténor Borosini, qui vint à Londres cinq années plus tard. Burney n’hésite pas à l'évoquer comme
un des plus grands chanteurs ayant jamais existé; il possédait une voix de contralto à la fois belle, égale et pénétrante, d'une étendue non négligeable ; une intonation pure, de beaux trilles et une présence particulièrement prenante. Dans l'allegro, il articulait magnifiquement les passages, notamment les triolets en voix de poitrine ; dans l'adagio, il usait avec une maîtrise consommée de sa voix charmeuse et touchante, si bien que quiconque l'entendait sentait son cœur vaincu par l'émotion. Son jeu était correct et sa figure n'avait rien de repoussant. Il est demeuré longtemps à la cour impériale, et a longtemps conservé sa belle voix.
Des figures comme Quantz et Benda avouèrent avoir été émus aux larmes par l’interprétation du contralto. Hiller le qualifie d'excellent et souligne également qu'Orsini a conservé fort tard les qualités de sa voix : beauté de timbre, fluidité, souplesse. En effet, si le castrat se fait plus rare après la mort de Caldara en 1736, il chante plus de 50 ans à la chapelle impériale, jusqu'à sa disparition !

I Gloriosi Presagi di Scipione africano Cornelio Scipione A. Ariosti 1704 Vienne
> air Bella mia, lascia ch'io vada F. Mineccia, Ensemble Odyssée dir. A. Friggi – CD Glossa 2016
Julo Ascanio re d'Alba Julo Ascanio J. J. Fux 1707 Vienne
  M. Forster, Ars Antiqua Austria dir. G. Letzbor – retransmission de représentations Hern 2004
Pulcheria Marciano J. J. Fux 1707 Vienne
  R. Jacobs, dir. H. M. Linde – retransmission de concert, Innsbruck, 1986
Il sacrifizio d'Abramo Isacco C. De Rossi 1708 Vienne
  R. Popken, dir. M. Cordes – retransmission de concert, 1995. Attribution incertaine.
Il Figliuol prodigo Il figliuol prodigo C. De Rossi 1709 Vienne
  F. Ferri-Benedetti, Musicke's Pleasure Garden – retransmission de concert, 2011 YouTube
La Decollazione di S. G. Battista S. Giov. Battista A. M. Bononcini 1709 Vienne
  M. van Goethem, Opera Barocca di Guastalla Orchestra dir. S. Volta – CD Tactus 2012
Il Martirio di San Lorenzo Lorenzo F. Conti 1710 Vienne
> airs Sento già mancar * Sento corrermi in sen S. Mingardo, Il Giardino armonico dir. G. Antonini – retransmission de concert, Cité de la musique, Paris, 2009
Dafne in lauro Apollo J. J. Fux 1714 Vienne
  G. Lesne, Clemencic Consort, dir. R. Clementic – CD Nuova Era 1990
La Fede sacrilega Erode ? J. J. Fux 1714 Vienne
  J. Bowman, Chor und Orchester des ORF dir. B. Klebel – retransmission de concert, 1981. Attribution incertaine.
Orfeo ed Euridice Orfeo J. J. Fux 1715 Vienne
  M. Chance, London Baroque dir. C. Medlam – retransmission de concert, Vienne, 1987
Angelica vincitrice d'Alcina Medoro J. J. Fux 1716 Vienne
  Version en allemand : C. Brett, grazer philharmonische Orchester dir. N. Bareza – captation de concert, Graz, 1985
Il Fonte della salute Peccatore contrito J. J. Fux 1716 Vienne
  H. Voss, Vienna Academy dir. M. Haselböck – CD CPO, 2000
Il Trionfo della Fede Fede J. J. Fux 1716 Vienne
  U. Eittinger, Die Kölner Akademie dir. M. A. Willens – retransmission de concert, Vienne, 2010
Cristo nell'orto Angelo confortatore A. Caldara 1718 Vienne
> air Dal limbo A. Potter, Ensemble La Fontaine – Fede e Amor, CD Ramée 2013
Lucio Papirio Dittatore Quinto Fabio A. Caldara 1719 Vienne
> air Son io Fabio... Troppo e insoffribile P. Jaroussky, Le Concert d'Astrée dir. E. Haïm – Caldara in Vienna, CD Virgin classics 2010
Don Chisciotte in Sierra Morena Fernando F. Conti 1719 Vienne
  Version abrégée : M. Streijffert, Akademie für alte Musik Berlin dir. R. Jacobs – retransmission de représentations, Beaune, 2005
Giuseppe, il re del dolore La Giustizia divina A. Caldara 1722 Vienne
  J. M. Lo Monaco, Accademia bizantina dir. O. Dantone – retransmission de concert
Costanza e Fortezza Porsenna J. J. Fux 1723 Prague
  Extraits : M. Chance, Trompeten Consort Friedemann Immer dir. H. Arman – retransmission de concert à Vienne 1991
Il Trionfo di Giuditta Achior G. Porsile 1723 Vienne
> air La sovrana eterna mente A. Potter, Ensemble La Fontaine – Fede e Amor, CD Ramée 2013
La Concordia de' Pianeti Giove A. Caldara 1723 Vienne
  R. Donose, La Cetra dir. A. Marcon – CD Archiv Produktion 2014
Morte e sepoltura di Cristo Giuseppe A. Caldara 1724 Vienne
  M. Belli, Stravanger Symphony Orchestra dir. F. Biondi – CD Glossa 2015
David David A. Conti 1724 Vienne
  M. Mijanović, Il Complesso barocco dir. A. Curtis – CD Virgin Veritas 2007
Penelope Telemaco F. Conti 1724 Vienne
  Extraits : J. Böhme, La Folia Barockorchester dir. R. P. Müller – retransmission de concert, Gotha 2013
Le Profezie evangeliche di Isaia Geremia A. Caldara 1725 Vienne
> air Reggimi, o tu V. Sabadus, Nuovo Aspetto dir. A. De Marchi – Caldara, CD Sony Classical 2015
Gioseffo, che interpreta i sogni Gioseffo A. Caldara 1726 Vienne
> air Liberta cara e gradita J. Banholzer, La Gioia armonica – Caldara: Cantate, Sonate ed Arie, CD Ramée
Joaz Jojada A. Caldara 1726 Vienne
> air Così a fiume A. Potter, Ensemble La Fontaine – Fede e Amor, CD Ramée 2014
Il Batista Giovanni Batista A. Caldara 1727 Vienne
  K. Wessel, Barockensemble der Hochschule für Musik und Tanz Köln dir. K. Wessel – retransmission de concert, Cologne 2014
La Deposizione della Croce Giovanni J. J. Fux 1728 Vienne
  D. Lee Ragin, Wiener Akademie dir. M. Haselböck – retransmission de concert, 1992
La Distruzione d'Hai Giosuè I. M. Conti 1728 Vienne
> air Se potesse la mia mente A. Potter, Ensemble La Fontaine – Fede e Amor, CD Ramée 2013
I Disingannati Filindo A. Caldara 1729 Vienne
 
R. Popken, S. Kuijken – retransmission de représentations, Innsbruck 1993
Giunone placata Giove J. J. Fux 1725 Vienne
  J. Gall, Clemencic Consort dir. R. Clemencic – retransmission de concert, Vienne, 1991
Nigella e Tirsi Tirsi A. Caldara 1726 Vienne
  A. Hallenberg, Lautten Compagney dir. W. Katschner – Mia vita, mio ben, CD Berlin classics
La Passione di Gesù Cristo Pietro A. Caldara 1730 Vienne
  L. Polverelli, Europa galante dir. F. Biondi – CD Virgin Veritas
Sedecia Geremia A. Caldara 1732 Vienne
> air Esca dall'aquilon

> air Ah! Come quella un tempo
V. Sabadus, Nuovo Aspetto dir. A. De Marchi – Caldara, CD Sony Classical 2015
J. Banholzer, La Gioia armonica – Caldara: Cantate, Sonate ed Arie, CD Ramée
La Divina Provvidenza in Ismaele Ismaele I. M. Conti 1728 Vienne
> air Fra deserti A. Potter, Ensemble La Fontaine – Fede e Amor, CD Ramée 2013
Adriano in Siria Adriano A. Caldara 1732 Vienne
> air Tutti nemici e rei

> air Barbaro non comprendo
P. Jaroussky, Le Concert d'Astrée dir. E. Haïm – Caldara in Vienna, CD Virgin classics 2010
M. E. Cenčić, Il Pomo d'oro dir. R. Minasi – Venezia, CD EMI 2013
L'Olimpiade Licida A. Caldara 1733 Vienne
> air Mentre dormi, Amor fomenti P. Jaroussky, Le Concert d'Astrée dir. E. Haïm – Caldara in Vienna, CD Virgin classics 2010
Temistocle Serse A. Caldara 1736 Vienne
> airs Contrastro assai più degno * Non tremar vassallo indegno P. Jaroussky, Le Concert d'Astrée dir. E. Haïm – Caldara in Vienna, CD Virgin classics 2010