Liste des sopranos

Liste des contraltos

Liste des castrats

Liste des tenors

Liste des basses

Giuseppe & Francesco Maria FEDE

Gius. ? – 1700

Natif de Pistoia, Giuseppe Fede est l'un des meilleurs sopranos de Rome. À ce titre, il est bien sûr employé à la chapelle pontificale de 1662 à sa mort. Son frère Francesco Maria Fede (dit Fedino) fait également de l'élite des chanteurs du pape (à compter de 1667), et crée par exemple Caino e Abele de Pasquini pour le prince Borghese au service duquel il se trouve en 1671 avec le célèbre Siface. Son neveu Innocenzo Fede dit Fedino devint le maître de musique du roi d'Angleterre et occupe diverses fonctions musicales à Rome.

Giuseppe et Francesco sont également appréciés à Rome et se produisent très régulièrement à la basilique Sainte-Marie-Majeure. On y en entend par exemple Giuseppe en 1653 (et jusqu'en 1656). Cette même année, il crée Donna Elvira dans Dal Male il bene d'Abbatini et Mazzaroli pour les noces de Maffeo Barberini dans le théâtre familial. Plus tard, Giuseppe se produit à la Basilique Saint-Pierre (1655 – 1662) et à Saint-Louis-des-Français avant d'intégrer d'office le collège pontifical.
Giuseppe et Francesco participent également à des représentations d'oratorios (ils sont piliers de l'Oratorio del Crocefisso dans les années 1660 et 1670), et même d'opéra, comme L'Empio punito d'Alessandro Melani. On entend Giuseppe dans le rôle titre de la Santa Cecilia de Carpano en 1660. En 1667, il joue dans La Comica del cielo, livret de la main du pape Clément IX et musique d'Abbatini. Giuseppe y campe Baltasara, la prima comica, flanqué de la seconda comica d'un autre grand soprano romain, Domenico Del Pane, et de Francesco Maria en Talia. Francesco Maria prend part à L'Adalinda d'Agostini en 1673 avec Verdone et Gioseppe Vecchi. En 1688, au sein de l'ensemble de Christine de Suède et sous la direction de Corelli, Giuseppe incarne Londres dans un oratorio allégorique de Pasquini où la capitale anglaise débat avec la Tamise, la Renommée, le Génie dominant et le Génie de la rebellion. Ce fastueux spectacle, pour lequel on a engagé un très large chœur et élargi le grand orchestre de Corelli, est donné pour l'ambassadeur de la couronne anglais à l'occasion de l'accession au trône du roi James. Giuseppe Fede a mis sa voix au service des familles Barberini, Sforza, Colonna et Ludovisi.
Giuseppe Fede semble conserver très tard la fraîcheur de sa voix ; il laisse quelques compositions. Francesco Maria devient maître de chapelle de Santa Margarita à Trastevere. Apparemment, un certain Bovi lui aurait fourni des médicaments qui l'ont emporté en trois jours...

Dal male il bene Donna Elvira Abbatini/Marazzoli 1653 Rome
  Extraits en suédois : dir. A. Bösman – CD Vadstena Academy, d'après représentations de 1971
La Comica del cielo Baltasara & Talia A.M. Abbatini 1668 Rome
  J. Kelly, Scottish Early Music Consort dir. W. Edwards. Retransmission de retransmissions, 1992
L'Empio punito ? A. Melani 1669 Borgo
  Talens lyriques dir. C. Rousset – retransmission de représentations
Caino e Abele Caino ? (Fr.M.) B. Pasquini 1671 Rome
  N. Ragni, Il Teatro armonico dir. A. De Marchi – CD Sony 1990
La Maddalena pentita ? (Gius.) A. Scarlatti 1685 Rome
  Europa Galante dir. F. Biondi – CD Opus 111