Liste des sopranos

Liste des contraltos

Liste des castrats

Liste des tenors

Liste des basses

Vincenzo DAL PRATO

1756 – 1828

Aussi [Del Prato]

Le castrat voir le jour à Imola et étudie tout d'abord avec le musicien et pédagogue bolonais Lorenzo Gibelli.
En 1772, le castrat chante Lisisco dans Merope d'Insaguine à Venise, avec Masi-Giura, Babbini et Giovanni Toschi. En 1777, il est à Fano, mais aussi en concert à Amsterdam. Sa carrière prend de l'essor deux années plus tard : alors qu'il est invité à Stuttgart pour se produire devant le prince de Russie, le castrat est repéré et immédiatement engagé comme premier chanteur à la cour de Bavière.

Il y passe tout le restant de sa carrière entre 1780 et 1805, gagnant la faveur du public par le bon goût de son chant et la grâce de sa personne, bien qu'il soit un acteur limité. Les rôles de jeune premier, surtout dans l'opera buffa, lui conviennent parfaitement. En 1781, il est naturellement choisi pour chanter Idamante dans Idomeneo de Mozart, ce qui constitue ses débuts locaux ; l'insatisfaction de l'illustre compositeur à l'égard de son castrat soprano a été amplement discutée. En effet, Mozart regrette de ne pas pas avoir conseillé Francesco Ceccarelli pour le poste, et l'appelle très ironiquement « il nostro molto amato castrato Dal Prato ». Il ne lui trouve aucune méthode, la voix inégale, aucun sentiment ni musicalité, une technique rudimentaire et l'éreinte copieusement dans sa correspondance, allant jusqu'à vouloir couper son air du III. Difficile de faire la part des choses alors que d'autres commentaires sur le chanteur sont par ailleurs élogieux ; il y entre certainement de l'inimitié personnelle. Son piètre talent d'acteur est cependant ici confirmé, et les récitatifs sont bien mal rendus, comme aussi c'est le cas avec le ténor Raaff.
En 1782, le soprano chante encore dans Semiramide de Salieri avec Zonca et Elisabeth Wendling. Il retrouve les chanteurs de cour Zonca et Hartig dans Castore e Polluce de Vogler en 1787, et incarne Castor. Dal Prato s'illustre également dans les opéras de Peter von Winter.
Dal Prato est également crédité dans une Calliroe présentée à Stuttgart en 1782, avec d'autres pièces de Zumsteeg ou encore Poli, afin de célébrer l'arrivée des altesses russes.
À son retrait des scènes, il demeure à Munich où il termine ses jours.

Idomeneo, re di Creta Idamante W. A. Mozart 1781 Munich
  Enregistrement au choix