Liste des sopranos

Liste des contraltos

Liste des castrats

Liste des tenors

Liste des basses

Giovanni Battista ZONCA

1728 – 1809

Aussi [Zonka] [Zonga]

Frère cadet (ou neveu) d'une autre basse, comme lui originaire de Brescia, appelée Giuseppe. Les deux se retrouvent à la chapelle musicale de Padoue.

Giovanni Battista se produit en Italie dans l'opéra bouffe, alors principal emploi pour une basse, et se rend à Londres pour deux saisons.
Au King's Theatre, son talent lui permet déjà de s'imposer dans le grand genre, comme Alessandro ou Tolomeo, re d'Egitto. On l'entend à Bergame en 1760 dans rôle du Marquis de la Buona figliuola de Piccinni, écrit à l'origine pour le ténor Lovattini.

Zonca vient se produire en concert à Mannheim en 1758. C'est un triomphe, qui lui vaut un engagement à la cour qui peut alors s'enorgueillir d'être l'un des meilleurs centres musicaux d'Europe. Durant de longues années, Zonca y côtoie Dorothea et Elisabeth Wendling, étoiles du chant allemand. Nommé Hofsänger en 1763, Zonca débute à l'opéra avec le rôle de Toante dans Ifigenia in Tauride de De Majo (1764). Le livret le met particulièrement en avant, et lui offre une scène finale dramatique au cours de laquelle le tyran se repent dans son palais en proie aux flammes. Chose rare pour l'époque, la basse s'arroge les grands rôles de pères et de tyran réservés ailleurs aux ténors : il est Osroa dans Adriano in Siria de Holzbauer, le protagoniste d'Alessandro nell'Indie de De Majo, etc. On le retrouve aussi à Munich pour créer un Stabat mater de Traetta avec Panzacchi et Rauzzini en 1767.

Lorsque le ténor Raaff arrive à la cour, Zonca part pour deux années en Italie. En 1771, il chante Osroa dans Adriano in Siria de Sacchini à Venise, avec la Bernasconi et le castrat soprano Folicaldi. L'année suivante, il est à Milan avec Millico pour Armida du même compositeur et Il Gran Tamerlano de Mysliveček. À son retour, Zonca chante avec Raaff dans les opéras de Jean-Chrétien Bach.

La cour de Mannheim est transférée à Munich en 1778 : Zonca la suit, et rencontre le même succès en Bavière. C'est là que Mozart fait sa connaissance, et envisage probablement d'écrire pour lui le rôle titre d'Idomeneo (comme l'attestent certaines esquisses de récitatif pour basse). Le protagoniste échoit finalement au vieux Raaff, ce qui ne ravit pas Mozart : ce dernier estime qu'il aurait pu écrire une musique mieux adaptée aux paroles dans l'air Vedrommi intorno s'il avait collaboré avec la célèbre basse. Mozart espère d'ailleurs réécrire le rôle pour le grand Fischer lorsqu'il envisage une reprise viennoise (qui sera finalement privée, et sans basse).
Zonca rerouve néanmoins les Wendling puis la Danzi-Lebrun régulièrement, avec le ténor Hartig, par exemple en 1780 dans Telemaco de Grua. Il se produit avec les castrats Dal Prato et Bologna dans Armida de Prati en 1785 ou encore Castore e Polluce de Vogler en 1787, avant de prendre sa retraite l'année suivante. Pourvu d'une pension récompensant trente de services indéfectibles, Zonca rentre en Italie pour finir ses jours. Il semble toutefois faire une dernière apparition à Padoue en 1800 dans La Bandiera d'ogni vento de Farinelli.

Tout comme son frère, G. B. Zonca se distingue aussi comme compositeur et instrumentiste.

Ifigenia in Tauride Toante F. De Majo 1764 Mannheim
  A. Daum, orchestre de l'opéra d'Heidelberg dir. T. Kalb – captation de représentations, Heidelberg, 1999
Alessandro nell'Indie Alessandro F. De Majo 1766 Mannheim
  L. Møller, orchestre du Nationaltheater de Mannheim dir. T. Ceccherini – CD Coviello classics, 2010
Stabat mater Basse T. Traetta 1767 Munich
  Enregistrement au choix
Il Gran Tamerlan Bajazette J. Mysliveček 1771 Milan
  Version très abrégée, en tchèque : K. Berman, orchestre du Théâtre national de Prague dir. J. Kuchinka – Retransmission radio, 1977
Temistocle Serse J. C. Bach 1772 Mannheim
  M. Bujor, Les Talens lyriques dir. C. Rousset – retransmission de représentations, Toulouse, 2005
Lucio Silla Cinna J. C. Bach 1774 Mannheim
  R. Hermann, Cappella Coloniensis dir. G. Kehr – 33t Voce
A. Foster-Williams, Mozarteumorchester dir. I. Bolton – retransmission de concert, Salzbourg 2013
La Morte di Didone Jarbas I. Holzbauer 1779 Munich
  Version en allemand : T. Mohr, Barockorchester Stuttgart dir. F. Bernius – retransmission de concert, 1997