Liste des sopranos

Liste des contraltos

Liste des castrats

Liste des tenors

Liste des basses

Marc'Antonio MARESCHI

? – ?

Aussi [Marcantonio] [Marieschi]

Généralement désigné comme ténor à l'époque, Mareschi était en fait ce qu'on appelle aujourd'hui baryton.
Originaire de Venise, il est probablement en début de carrière lorsqu'il se joint à une troupe italienne à Wrocław où il chante dans des œuvres de (ou arrangées par) Bioni, comme Ercole sul Termodonte en 1730 avec Giovanni Dreyer et Filippo Finazzi, et avec le ténor Lucchini et la contralto Elisabetta Moro dans La Verità conosciuta et Lucio Papirio, en 1732. Plusieurs des pages qu'il chante là-bas sont adaptées de celui qui l'a sans doute recommandé, son compatriote Antonio Vivaldi.
Réputé pour son talent dramatique et la noblesse de ses incarnations, Mareschi chante pour le Vénitien et crée Clistene dans L'Olimpiade à Venise en 1734. À Vérone, le chanteur s'illustre en Everardo de L'Adelaide et dans le rôle titre du pasticcio Bajazet, avec les contralto Girò et Pieri ainsi que le jeune Manzuoli en 1735. Il est à Parme deux ans plus tard, chantant Hasse avec Bernacchi et l'Aschieri. En 1744, il chante Meride e Selisunte de Chiarini, puis se trouve à Mantoue en 1745 pour Ezio de Lampugnani avec Marianna Imer. Fidèle à Venise, c'est là qu'il se produit principalement et reprend Merope de Perez avec Caffarelli en 1750, puis Demofoonte de Hasse (Adrasto) face à Carestini, Cesati et Filippo Giorgi. Mareschi chante Fenicio dans Demetrio de Hasse à Pavie en 1758. Il donne aussi l'opera buffa avec Tra due litiganti il terzo gode de Pescetti (1749), La Pastorella al soglio de Latilla (1751) et L'Amante di tutte de Galuppi (1762), prestation qui marque probablement l'hiver de sa carrière.

L'Olimpiade Clistene A. Vivaldi 1734 Venise
  R. Novaro, Concerto italiano dir. R. Alessandrini – CD Naïve
Bajazet Bajazet A. Vivaldi et al. 1735 Vérone
  I. D'Archangelo, Europa galante dir. F. Biondi – CD Virgin classics