Liste des sopranos

Liste des contraltos

Liste des castrats

Liste des tenors

Liste des basses

Benedetto BIANCHI

? – ?

Benedetto n'a que seize ans lorsqu'il chante ses premiers rôles au San Samuele de Venise au cours de la saison 1763-64, créant par exemple Il Re alla caccia de Galuppi en tant que mezzo carattere. Sa trace est ensuite perdue un temps, et il se produit peut-être en concert puisqu'il chante notamment à Amsterdam en 1765, mais il finit par chanter à Vienne où sa présence est signalée en 1775.
La basse bouffe est engagé en 1776 à Esterháza alors que le prince cherche à donner une nouveau souffle à l'opéra en faisant venir sept nouveaux vocalistes. Il est alors la principale basse de la troupe, avec le salaire le plus élevé, et prend tous les rôles de primo buffo caricato dans les reprises d'opéras de Cimarosa, Anfossi, Guglielmi, Paisiello, Sarti, Piccinni et les propres créations de Haydn comme Il Mondo della luna où il est le crédule Buonafede et L'Isola disabitata, avec seulement quatre personnages.
Il se laisse parfois emporter par sa fougue sur scène : lors d'une représentation du Finto Pazzo per amore de Dittersdorf, il soulève les jupes de sa partenaire la soprano Katharina Poschwa, qui ne s'en rend compte qu'à la troisième fois alors qu'elle se trouve « totalement dénudée » comme le rapporte Ludwig Peter von Rahier, employé du prince. La cantatrice et son mari font grand scandale et le chanteur est sévèrement puni : contraint de s'excuser publiquement sur scène, il est arrêté pendant deux semaines et condamné à cinquante coups de fouet avec sursis.

Avec bon nombre de chanteurs et notamment le couple Jermoli, Bianchi quitte la Hongrie en 1781, et chante alors à Venise : il interprète Giannina e Bernadone et Il Convito de Cimarosa avec Bussani. Néanmoins, il reste au service du Prince Esterházi jusqu'en 1790 ; il est également attesté que sa fille est engagée comme chanteuse à cette même cour. Il lui arrive même de participer à l'opera seria lorsque le prince décide de l'inclure au répertoire du théâtre. Bianchi est donc Procolo dans Giunio Bruto de Cimarosa en 1788, ou encore Teutile dans Montezuma de Zingarelli en 1785, avec la brillante Matilde Bologna et les ténors Braghetti et Specioli.
À une époque indeterminée, Bianchi chante également à Rome au Capranica, comme primo buffo.

Il Re alla caccia Enrico IV B. Galuppi 1763 Venise
  C. Zancone, Collegium Symphonium Veneto Orchestra dir. G. Svegliado – CD & DVD Bongiovanni, 1998 (production 2007)
Il Mondo della Luna Buonafede J. Haydn 1777 Esterháza
  D. Trimarchi, orchestre de chambre de Lausanne dir. A. Dorati – CD Philips
La Vera Costanza Villotto J. Haydn 1779 Esterháza
  W. Ganzarolli, orchestre de chambre de Lausanne dir. A. Dorati – CD Philips
L'Isola disabitata Enrico J. Haydn 1779 Esterháza
  Enregistrement au choix
La Fedeltà premiata Perruchetto J. Haydn 1781 Esterháza
  Enregistrement au choix
Giannina e Bernardone Bernadone D. Cimarosa 1781 Venise
  S. Bruscantini, Milan Radio Symphony Orchestra dir. N. Sanzogno – CD GOP
Un cor si tenero Corrodino J. Haydn 1787 Esterháza
[air d'insertion] In Il Disertore, Bianchi. Enregistrement au choix.